Sports-Economie-Can 2017: Le Comité Méba va dépenser 5 milliards pour en gagner 2.5 dans le plus optimiste des scénarios.

A la Une, Actu en continu, Sports Aucun commentaire sur Sports-Economie-Can 2017: Le Comité Méba va dépenser 5 milliards pour en gagner 2.5 dans le plus optimiste des scénarios. 86
5 milliards de F Cfa, c’est le montant dont auront besoin les Éperviers pour participer à la phase finale de a Coupe d’Afrique des nations 2017 qui s’ouvre la semaine prochaine au Gabon pour trois semaines de compétition. Le Comité chargé de mobiliser des fonds a livré l’information à la presse. La prévision prend naturellement en compte la possibilité que l’équipe joue la finale le 5  février. La seule certitude pour le moment, c’est qu’il faut une somme de 2,5 milliards qui correspondent aux dépenses si le Togo s’arrêtait aux matchs de poules.

Tirant les leçons de la mauvaise gestion des fonds de la campagne 2013, le Comité de cette saison a multiplié les garde-fous et espère ainsi retrouver la confiance des potentiels donateurs et des togolais en général. Ainsi la création d’un site internet qui permettra au public de suivre l’évolution des dons, la création de comptes bancaires et le refus de contributions en espèces vont dans le sens de la transparence.

Malgré tout des critiques demeurent. Hormis l’inévitable question de l’opportunité d’une telle dépense alors que la majorité des citoyens ploie sous de nombreuses difficultés sociales, les critiques s’abattent surtout sur l’économie faite sur les détails du budget. La Ligue des consommateurs du Togo reproche au Comité de mobilisation de fonds de n’avoir pas rendu publiques, au moins les grandes lignes de la prévision.

Comme plusieurs togolais, citant l’exemple du budget des Éléphants de la Côte d’Ivoire, adversaires du Togo dans la compétition, elle s’interroge sur les raisons pour lesquelles la prévision côté togolais est supérieure de plus d’un milliard à celle de leurs adversaires.

Dépenser plus pour gagner moins!

De manière plus générale se pose la problématique des dépenses consacrées à de telles compétitions au regard des gains qu’elles rapportent. Certes l’essentiel en sport est de participer, mais quel qu’en soit le coût pour le contribuable? Et même quand on est certain de dépenser plus que ce qu’on peut gagner?

Sans être l’unique source de gain pour les participants, les dotations de la compétition n’en constituent pas moins la plus grande. Malgré une augmentation de 166% des dotations de la Coupe d’Afrique des Nations de football, grâce au partenariat signé avec Total, le vainqueur des éditions 2017 et 2019 gagnera quelques 2.5 milliards de francs Cfa soit le montant que devrait dépenser le Togo juste pour les phases de poules. Dans l’hypothèse d’une finale, ce qui est loin d’être réaliste, le Comité de mobilisation a besoin du double de la dotation!
Même si le Togo atteignait le stade des quarts de finale, son meilleur niveau dans la compétition continentale, il n’enregistrerait qu’un gain de 500 millions de francs CFA, 360 millions s’il finit 3ème de sa poule et environ 300 millions s’il venait à être le 4ème pour un  »investissement » de 2.5 milliards.

Sous peine d’accroître le désamour du public et du ballon rond né du caractère irrationnel des salaires des footballeurs, les instances devraient réfléchir à instituer une sorte de fair-play financier dans les dépenses consacrées par les Etats et les Fédérations à ces compétitions.

 

Recherche

Retour au debut