exclusif-eglise-et-pedophilie-une-affaire-africaine-reporters-1

Société-Religion et pédophilie: Religieux canadien de la Congrégation du Sacré cœur, il avoue avoir sexuellement abusé d’enfants au Togo dans les années 80

A la Une, Actu en continu, Justice, Société Aucun commentaire sur Société-Religion et pédophilie: Religieux canadien de la Congrégation du Sacré cœur, il avoue avoir sexuellement abusé d’enfants au Togo dans les années 80 150

C’est une enquête de Sarah Sakho et Frédéric Guiro, réalisée en partenariat avec La presse et Dakar Actu et  diffusée dans l’émission Reporters de France 24  qui révèle le scandale de l’abus sexuel commis par un missionnaire québécois de la Congrégation du Sacré cœur dans les années 80 à Atakpamé.

L’enquête est partie de la découverte de mails envoyés à La Parole Libérée, une association française d’aide aux victimes de pédophilie, dans lesquels un jeune sénégalais dont l’identité n’a pas été révélée par les journalistes, affirme avoir été victime d’abus contre mineur perpétrés par un missionnaire canadien, alors qu’il avait 12 ans.

Il était au moment des faits scolarisé dans sa ville natale de Kaolack, dans  « le collège Pie XII », dirigé par la branche canadienne d’une importante congrégation catholique, « les Frères du Sacré cœur ». C’est là, explique-t-il, que l’un des religieux, professeur de français, l’invite pour la première fois après la classe à un « cours d’éducation sexuelle » particulier. Il dit avoir été abusé pendant les trois ans qui ont suivi mais n’en avoir parlé à personne, jusqu’en 2010.

L’homme, selon le récit du jeune sénégalais, lui a parlé de masturbation, un jour. « Il m’a demandé si je me masturbais. J’ai dit non  parce que notre culture dit que ce n’est pas bon de le faire. Il m’a dit que ce n’est pas si mauvais que ça. Il faut développer ton organe sexuel. D’ailleurs on va mesurer. Et il a sorti un double décimètre et une ficelle. Et il voulait que je fasse de même sur lui. Donc il me dit que je vais me mesurer moi-même pendant l’érection et sans érection. Et comme je n’ai pas d’érection il faut m’aider » a confié le jeune sénégalais.

Le religieux arrive en 1972 au Sénégal, où il enseigne au Collège Pie XII de Kaolack pendant quinze ans. Il travaille quelques années au Togo notamment à l’infirmerie de l’Institut technique Sacré cœur de Jésus à Atakpamé, un établissement dirigé depuis 1985 par la Congrégation. Il a reconnu devant les journalistes avoir poursuivi ces

Le religieux a servi dans cet institut à Atakpamé

                   Le religieux a servi dans cet institut à Atakpamé

pratiques au Togo même si à ce jour aucune victime n’a franchi le pas comme le sénégalais. La victime dakaroise affirme d’ailleurs que le but de sa révélation est aussi d’encourager les jeunes africains victimes de ces actes à rompre le silence.

Les journalistes ont pu retrouver le vieil homme, aujourd’hui âgé de 92 ans  qui vit, sans être inquiété, dans une résidence pour les membres de la congrégation à la retraite, dans la ville de  Sherbrooke  au Canada. Leurs tentatives de rencontrer les supérieurs de l’homme n’ont  pas eu d’écho favorable malgré l’importance du problème. Les habitudes ont la vie dure. Le Pape François, dans sa volonté de sanctionner les auteurs d’actes de pédophilie ainsi que ceux qui les couvre aura fort à faire à ses sujets qui semblent avoir fait de la couverture d’actes répréhensibles, une prescription biblique.

Recherche

Retour au debut