Santé-Code de la santé: des ASC et COGES prennent connaissance du document

Actu en continu, Santé Aucun commentaire sur Santé-Code de la santé: des ASC et COGES prennent connaissance du document 22

Photo-de-famille-des-participants...

Une rencontre de quatre jours initiée par l’Ong Aimes Afrique, réunit depuis hier des représentants des comités de gestion (COGES) et des agents de santé communautaire (ASC) de la région maritime et Lomé dans le cadre d’un conclave de promotion de la santé au Togo à travers la vulgarisation du code de la santé.

L’objectif de cette rencontre, est, d’impliquer davantage ces acteurs de santé dans la promotion de la santé. « Nous nous devons d’impliquer de façon active, les ASC et COGES pour la poursuite de notre approche axée sur la sensibilisation et l’éducation pour la santé des populations. Notre engagement pour la promotion de la santé est une audace en vue d’accompagner le gouvernement dans ses multiples actions pour l’amélioration et la restauration de la santé de la population », a indiqué Dr Michel Kodom, le président fondateur de Aimes-Afrique.

« Je salue cette initiative de l’Ong Aimes-Afrique, parce que le code de la santé existe depuis des années, mais le contenu nous échappe totalement. Ce renforcement de capacités nous aidera beaucoup, de ce fait nous comprendrons les grands axes de ce document et nous pourrons à notre tour, informer les populations », a précisé le médecin chef au CMS Agoè-Nyivé, Dr Doumnia.

Les échanges et discussions vont porter sur la présentation générale d’Aimes-Afrique et ses actions humanitaires, les bonnes pratiques en santé communautaire et la promotion de la santé à travers la vulgarisation du code de la santé.

A l’issue des travaux, un mémorandum en signe d’engagement de ces acteurs à la promotion de la santé au Togo sera signé.

Cette rencontre entre dans le cadre d’une vaste campagne de vulgarisation entamée depuis plusieurs semaines par l’Ong Aimes-Afrique à travers des ateliers de formation grâce au soutien de la Coopération Allemande, l’Ong AktionPitTogohilfe, le ministère de la santé et de la protection sociale et le ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales.

Source Savoirnews

Recherche

Retour au debut