IMG-20171109-WA0065

Musique: Yaoboby a présenté « Afreekan village », son nouvel album aux couleurs rap métissé

A la Une, Actu en continu, Culture-Musique & Mode, Musique Aucun commentaire sur Musique: Yaoboby a présenté « Afreekan village », son nouvel album aux couleurs rap métissé 11

 

Un flot particulier accompagné d’une composition musicale typiquement africaine, c’est ce qu’on peut constater sur la plupart des chansons qu’on retrouve sur ce nouvel album dénommé « Afreekan village »  de l’artiste rappeur togolais Yaoboby.

Un album présenté le 28 octobre, en show case exclusif, à un public particulier et exceptionnel d’Agbodrafo, village situé à plus d’une trentaine de kilomètres de Lomé la capitale togolaise. Pour cet album qui parcourra le monde entier, le petit village d’Agbodrafo a le privilège d’écrire les premières pages de son histoire car c’est là, aux côtés des habitants de ce village que le rappeur togolais a eu la plupart de ses inspirations. Le titre de l’album « Afreekan village » n’est donc pas fortuit.

« Afreekan village » est composé de 15 titres  enregistrés  en live, dans des studios en France, en Suisse, au Venezuela et au Togo.

Et sur l’album, les titres sont évocateurs.  De « Madu nadu » à « Civilisation » en passant par « Gapopo yaméa » , «  Afreekan village » , « Kilodé », «  Liberté », « Panafrica », «  Jeune Afrique » ou encore « Mola mola », Yaoboby célèbre l’engagement musical de Fela, les traditions des ancêtres, les histoires de chaque pays d’Afrique. « Afreekan village » contient des paroles libres de l’Afrique et se présente comme le témoignage de quotidiens africains.  Aussi  parle-t-il  des peuples africains, de la souffrance mais également du courage et de la force qui habitent chacun de nous » a affirmé l’artiste Yaoboby.

Afreekan village est le deuxième album solo du rappeur. Le premier,   « Histoire d’un continent » avait déjà balisé la voix car c’est avec cet album co-édité par Radio France international (RFI) que le natif de Kodjoviakopé a tourné sur les plus grands festivals du monde entre autre en Espagne, en France, Hollande, Allemagne, Danemark et aussi dans des pays d’Asie et d’Amérique. Ce nouvel album sera donc joué sur plus de 300 radios et  télévisions  du monde.

Déjà dans les préparatifs  de ce album, Yao avait organisé, il y a quelques mois, un atelier participatif au cours duquel, les promoteurs culturels, hommes de media, artistes , amis et partenaire ont écouté, de façon exclusive,  l’album Afreekan village apprécié et apporté leurs critiques. Une approche professionnelle rare dans la culture des rappeurs togolais appréciée de tous.

Depuis ses débuts dans les années 90, avec l’emblématique groupe de rap togolais Djanta Kan, Yaoboby a toujours exprimé son amour pour l’Afrique et ses valeurs. Grace à son talent et le sens de l’engagement,  il a participé aux côtés de grands rappeurs africains comme Dj Awadi, Fredy Masamba et Xuman, au projet Poto Poto qui a consisté  à sensibiliser toute l’Afrique sur des fléaux du moment.

En 2012, il a sorti son album histoire d’un continent. En marge de sa carrière de rappeur, Yaoboby est sensible au partage d’expériences culturelles à travers son festival « Festival des enchainés » qui se tient tous les ans à Agbodrafo.

 

Recherche

Retour au debut