Fil-Bleu

Culture: Le festival international Filbleu axe sa 10 ème édition sur « les rumeurs »

A la Une, Actu en continu, Autre, Culture-Musique & Mode Aucun commentaire sur Culture: Le festival international Filbleu axe sa 10 ème édition sur « les rumeurs » 33

Grande rencontre culturelle, la 10 ème édition du festival Filbleu depuis vendredi jusqu’au 27 mars, une vingtaine d’artistes, écrivains, poètes, slameurs, peintres, dramaturges autour du thème « Les rumeurs du monde ». Selon Cyriaque Noussouglo, Directeur du Festival, l’événement central sera l’exposition de l’artiste peintre togolais Calicot.

Pour ces 10 années d’existence, le Festival a été lancé, officiellement le 4 mars à la Résidence de Nicolas Berlanga-Martinez Ambassadeur de l’UE au Togo, en présence de Guy Madjé Lorenzo, Ministre de la culture.

C’est un festival de proximité qui va à la fois dans les centres culturels et dans les milieux scolaires. Pour le Ministre Guy Madjé, la culture ne doit pas rester dans la capitale ou seulement dans les capitales régionales « Elle doit aller partout, afin de faire découvrir nos écrivains, nos artistes et les talents dont regorge le Togo. Et la caravane littéraire qui vient de s’achever est vraiment à féliciter » précise-t-il.

Il a également soutenu l’idée d’amener la littérature vers les prisons, une idée géniale : « Mon département va s’engager dans cette brèche qui est ouverte, afin de doter les prisons de notre pays d’ouvrages, pour permettre aux détenus de pouvoir lire. Nous allons voir avec les maisons d’édition comment diffuser dans les prisons et les centres de lecture et d’animation culturelle (CLAC), les œuvres que ces maisons d’édition produisent », a ajouté le ministre.

Filbleu 2017 se place sous le signe de la rumeur pour célébrer ces dix ans de vie. « Nous sommes dans un monde empreint aux rumeurs. Et ces rumeurs peuvent colporter de vraies ou de fausses informations. Mais, le plus important c’est que l’imaginaire de la créativité se nourrit de ces rumeurs. Les rumeurs permettent donc aux artistes, créateurs et peintres, de pouvoir faire leurs œuvres.  Nous avons donc mis l’emphase sur la possibilité de se servir des rumeurs pour nourrir la créativité » a souligné le Directeur du Festival.

Une caravane littéraire a sillonné plusieurs villes du pays du 26 février au 3 mars. Nicolas Berlanga-Martinez, Ambassadeur de l’Union européenne au Togo, ainsi que plusieurs écrivains dont Sami Tchack qui ont participé à la caravane littéraire étaient présents. Ce dernier a d’ailleurs reçu une distinction honorifique dans son village natal à Bawoumda situé à environ 20 km de la ville de Sokodé.

Il faut dire que cette caravane devenue une coutume pour les responsables du festival, qui vise à faire découvrir les artistes nationaux à l’ensemble du lectorat togolais, mais aussi à donner aux jeunes l’envie de lire et leur permettre d’avoir des relations fusionnelles avec la littérature.

Recherche

Retour au debut