Cauris Management Vs Alberto Olympio: Me Patrick Maisonneuve arrive dans l’équipe d’avocats de A. Olympio qui va assigner le Togo devant la cour de la CEDEAO

A la Une, Actu en continu, Justice, Politique Aucun commentaire sur Cauris Management Vs Alberto Olympio: Me Patrick Maisonneuve arrive dans l’équipe d’avocats de A. Olympio qui va assigner le Togo devant la cour de la CEDEAO 180

Condamné par contumace à 60 mois de prison ferme et à payer 10 millions d’euros, l’homme d’affaires et président du Parti des togolais organise  sa riposte. Il l’a confié à la presse africaine à Paris lors d’une rencontre ce mercredi. Entouré de son avocat Me Léon Forester et de sa « garde rapprochée », Alberto Olympio a annoncé son intention de traîner l’Etat togolais devant la cour de justice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

M Olympio a dit n’avoir reçu aucune décision de la justice et avoir appris sa condamnation par voie de presse (NDLR: Ni lui ni son avocat n’étaient présents lors du jugement). Il attend que la décision rendue en septembre dernier lui soit signifiée avant d’entamer la procédure d’assignation devant le juge communautaire. S’agissant du mandat d’arrêt international évoqué dans le décision du juge togolais, tout porte à croire qu’il n’est pas encore émis, en tout cas l’intéressé continue à traverser les aéroports, pour l’instant, sans être inquiété.

Ne s’étant pas présenté ni fait représenté lors du jugement, M Alberto Olympio ne peut donc pas faire appel. D’après la procédure, il devra faire opposition et demander un nouveau jugement. Ce n’est pas l’option qu’il a choisie, d’ailleurs il a toujours fait savoir qu’il ne se prêterait pas à un quelconque simulacre.

L’élément essentiel sur lequel la défense semble  se construire est la disparition du premier réquisitoire concluant à un non-lieu qui aurait été retiré du dossier et remplacé par un autre antidaté à la date du premier et qui a renvoyé M Olympio devant la juridiction de jugement. Me Forester du barreau de Paris, avait qualifié de faute grave un tel acte et dit son incompréhension sur le silence de la justice togolaise sur une si grave faute tout en espérant que les juges allaient revenir au bon sens.

Ils seront désormais quatre robes noires à ferrailler contre Cauris Management et, donc, l’Etat togolais puisqu’un autre ténor du barreau de Paris s’est joint au collectif. Me Patrick Maisonneuve a plaidé de nombreux dossiers impliquant la droite et la gauche françaises. Il est le défenseur de la société Bygmalion contre les Républicains dans l’affaire qui ébranle le camp Sarkozy. Son intérêt pour ce procès? Les relations incestueuses entre politique et justice, sujet sur lequel porte son ouvrage Politique et justice « le couple infernal » paru chez Plon.

Au début de l’affaire, A. Olympio et son clan s’étaient refusés de porter le dossier sur le terrain politique. Le parti s’était abstenu de tout commentaire sur le sujet. Aujourd’hui, le délibéré met entre parenthèses son avenir  politique pour au moins 5 années, ce qui convainc le président du Parti des togolais qu’il est victime d’une cabale politique. Mais il ne veut pas entraîner avec lui, le parti, qui est, d’ailleurs, plus l’affaire de son directeur de cabinet Nathaniel Olympio. C’est pour ça qu’il envisage la convocation d’un conseil exécutif qui prendra les mesures pour sauvegarder les intérêts du parti.

Pour ne pas céder à la pression, il positive et trouve deux motifs de satisfaction dans cette histoire politico-judiciaire. D’abord la preuve que lui et son parti touchent le pouvoir là où ça fait mal, ensuite l’énergie de se battre que lui procure la volonté du régime de l’écarter de la compétition. En tout cas M Olympio se dit serein et confiant quant à la suite de l’affaire. Il est persuadé qu’il rentrera au Togo sans être incarcéré.

Recherche

Retour au debut